Candidature Contact

L’école du groupe AEN a signé ce mardi 21 juin une convention avec l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) pour développer notamment une application.

Former les étudiants par le biais de projets avec des entreprises du territoire, telle est la philosophie de l’école AEN. Sur le campus d’Agen, Jean-Michel Talavera, président du groupe AEN, présente sa démarche : « Nous sommes en lien direct avec le monde économique. Notre vie est liée aux relations avec les entreprises, car ce sont ces projets qui vont développer les compétences de nos étudiants en les plongeant directement dans le monde du travail. »

C’est le début d’une histoire, pour donner confiance et valoriser ces jeunes

De son côté, Adrien Pedrazzi, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Lot-et-Garonne, décrit le contenu de cette convention : « Pour nous, à l’Umih, c’est intéressant. Nous avons deux projets : refaire nos outils de communication et notre site internet, et surtout, créer une application mobile pour mettre en valeur nos adhérents et partenaires, c’est inédit. » Un projet « gagnant-gagnant », où les étudiants seront en relation avec des professionnels et développeront leurs compétences par le biais d’un projet concret. « C’est le début d’une histoire, pour donner confiance et valoriser ces jeunes », décrit l’ancien communicant devenu restaurateur. L’application devrait être livrée en janvier prochain.

Les « TechDays »

Dans une salle du campus, trois étudiants de l’AEN, vêtus de blouses blanches, exposent leur travail : Allhosto, un site internet dynamique pour favoriser la communication de l’hôpital de Casteljaloux et de ses usagers en mettant en avant la sécurisation des données. Un jury composé d’ingénieurs et de professionnels du numérique évalue leur projet. « On apprend à nos étudiants à travailler avec un vrai cahier des charges et à développer des savoir-être utiles en entreprises », explique Myriam Talavera, directrice de la communication et des admissions de l’école. « Nos apprenants sont également notés sur leur capacité à présenter leur projet de manière synthétique, avec un joli stand et en s’adaptant au public visé. Le but de ces journées est de leur faire travailler ces compétences. »

Voir l’article Sud-Ouest